Keltenmuseum Hochdorf/Enz

Ein Jahrhundertfund und sein Museum

 


La découverte

L’époque des princes pré-celtiques et une découverte d’importance mondiale dans
un champ à côté de Hochdorf.

Au 6.ème et 5.ème siècle avant JC ont été érigés de grands tumulus recouvrant des tombes
fastueuses en Allemagne du Sud, en Suisse centrale et en France orientale. Peu après les
premières découvertes au 19ème siècle, ces sépultures extraordinaires ont été attribuées aux princes pré-celtiques et cette idée s’est établie depuis. La grande majorité de ces tumulus se trouvent près
de cités de montagne fortifiées appelées les « sièges des princes ». On a fini par conclure que ces
endroits dominaient politiquement comme économiquement des régions plus vastes.

L’un des « sièges des princes », est le Hohenasperg, où nous trouvons quelques-uns de ces
tumulus monumentaux. Des fouilles plus anciennes n’avaient rencontré que des chambres
funéraires déjà pillées.

C’est depuis 1968 que la déléguée du Landesdenkmalamt
Baden-Württemberg (service des monuments historiques
du Baden-Württemberg), Renate Leibfried observait des pierres
qui émergeaient du terrain. C’est suite à ces observations que l’office de conservation des monuments archéologiques a examiné l’endroit plus attentivement et a identifié la présence d’une sépulture.
A cause du danger imminent de destruction par l’exploitation agricole, le tombeau a été entièrement déterré en 1978/1979 sous la direction du Dr. Jörg Biel du Landesdenkmalamt Baden-Württemberg grâce à des techniques de fouille très modernes pour l’époque. Cette découverte tardive du sépulcre s’est avéré une aubaine pour la recherche archéologique.

Vue de la chambre funéraire pendant l'excavation
(photo: Landesdenkmalamt Baden-Württemberg)

 

Le travail archéologique

Les traces de l’activité de l’homme ont été conservées dans le sol pendant des millénaires.
L’inter-prétation des fouilles et des objets trouvés permettent aux archéologues de reconstituer
la société, le mode de vie et l’histoire de nos ancêtres. La condition préalable est la documentation
exacte des trouvailles comme des résultats: mesures exactes, documentation photographique et
graphique, description précise et exhumation précautionneuse. Elle seule peut reproduire l’état
original puisque toute fouille scientifique implique une destruction. L’analyse scientifique de la fouille archéologique se fonde sur la documentation des trouvailles, sur les observations faites lors de la restauration des objets et sur d’autres investigations scientifiques. Des os d’animaux ou des restes
végétaux recèlent souvent plus d’information que des objets en or spectaculaires. Ces éléments de recherche sont comparés en tenant compte des notions connues et finalement s’inscrivent au tableau d’ensemble, le modifiant ou le confirmant.

Les objets d’origine du sépulcre princier de Hochdorf sont conservés dans
le Landesmuseum Baden-Württemberg dans le vieux château à Stuttgart.